Baromètre des notaires (2e trimestre 2019): nouveau record

>>Baromètre des notaires (2e trimestre 2019): nouveau record

Les Belges ont plus que jamais une brique dans le ventre. C’est ce que montre le baromètre immobilier du deuxième trimestre 2019 de la Fédération du Notariat (Fednot). A Bruxelles, le prix des maisons et des appartements continue d’augmenter légèrement. En Wallonie, le prix des appartements diminue.

L’attrait des Belges pour l’immobilier ne diminue pas. Le deuxième trimestre 2019 a été le deuxième trimestre avec le plus de transactions immobilières enregistrées depuis l’existence du baromètre en 2007. Par rapport au deuxième trimestre 2018, le nombre de transactions immobilières a fortement augmenté en Belgique : + 7,5%. Cela représente 6.400 transactions supplémentaires.

« Comme au premier trimestre, l’activité reste très soutenue : il s’agit de nouveau d’un record d’activité cette fois-ci pour la période du 2e trimestre de l’année. Cela signifie donc que les six premiers mois de l’année ont été les plus productifs en terme de transactions depuis la création de ce baromètre. Les taux d’intérêts hypothécaires extrêmement bas mais aussi la faiblesse des revenus alternatifs expliquent en grande partie cette intense activité », analyse le notaire Renaud Grégoire.

Le prix moyen d’une maison en Belgique est de 260.145 euros

Au deuxième trimestre 2019, le prix moyen d’une maison s’élevait en Belgique à 260.145 euros. Par rapport au deuxième trimestre 2018, cela représente une augmentation de +3,7%. Soit un coût supplémentaire d’environ 10.000 euros par maison.

Sur la période 2014-2019, le prix moyen d’une maison a augmenté de +13,2%. Sachant que l’inflation sur la même période est de 8,2%, le prix moyen d’une maison a donc augmenté en valeur réelle de +5%. En moyenne, une maison coûte aujourd’hui environ 30.000 euros de plus qu’en 2014.

A Bruxelles, le prix moyen d’une maison est de presque 470.000 euros

Au cours des six premiers mois de 2019, le prix moyen d’une maison en Flandre et en Wallonie a augmenté respectivement de +1,6% et +2,8% par rapport à 2018.  En Flandre, le prix moyen s’élevait à 281.954 EUR. Cela signifie que le prix moyen était supérieur de +9,7% à la moyenne nationale. En Wallonie le prix moyen était de 194.531 euros. Soit -24,3% de moins que la moyenne belge. En Région de Bruxelles-Capitale, le prix moyen s’élève à 469.597 euros, soit une augmentation de +3,5%. Le coût moyen d’une maison à Bruxelles est supérieur de +82,8% à la moyenne belge.

Le prix moyen des maisons augmente partout en Wallonie

Comparé à 2018, les prix moyens au premier semestre 2019 ont augmenté dans toutes les provinces wallonnes. Alors que le prix moyen y est le plus bas (156.137 euros), c’est dans le Hainaut que l’augmentation (+1,5%) est la plus faible. A l’inverse, c’est dans le Brabant wallon que l’augmentation est la plus forte, + 5,4%. Il s’agit également de la province wallonne où le prix moyen est le plus élevé durant les six premiers mois de 2019 : 340.775 euros. Ce qui représente 75% de plus que la moyenne wallonne et 33% de plus que la moyenne nationale.

Si l’on regarde l’évolution sur 5 ans, c’est dans le Brabant wallon et en province de Liège que le prix moyen a le plus augmenté, respectivement + 16,7% et + 16,4%. Compte tenu de l’inflation durant cette période (8,2%), l’augmentation de la valeur réelle est de 8,5% et 8,2%. Cela représente une augmentation de d’un peu moins de 49.000 euros du prix moyen d’une maison dans le Brabant wallon, et d’un peu moins de 27.000 euros en province de Liège.

Lire l’intégralité du communiqué de presse ici (PDF 834,5 kB)

Par | 2019-07-29T13:54:42+00:00 29 juillet 2019|Blog|0 commentaire

À propos de l’auteur :

Avatar
Fondateur et Big Boss (au propre et au figuré), de PIM.be, agence immobilière atypique à Bruxelles, Erik Deckers est un ancien journaliste (1972-1978), reconverti en agent immobilier depuis 1978. Il a notamment participé à un groupement précurseur, aujourd’hui disparu (Immodistribution), favorisant, notamment par l’informatique (qui en était encore à ses balbutiements), la collaboration entre confrères immobiliers. Après un passage à la CIB, il a participé à Réflexions Immobilières (association professionnelle alternative). Il a été élu membre du Conseil National de l’IPI (Institut Professionnel Immobilier) et en a été le Trésorier (2005). Il y a notamment initié la mise en place du nouveau Code de Déontologie, actuellement en vigueur. Depuis lors, il réserve l’essentiel de son temps professionnel à PIM.be…

Laisser un commentaire

Au hasard de nos offres
  • Villa 995 000 € UCCLE
  • Villa 1 395 000 € UCCLE
  • Villa 4 250 000 € UCCLE
  • Penthouse 560 000 € UCCLE
  • Villa 1 290 000 € RHODE ST GENESE
  • Villa Sorry : trop tard ! RHODE ST GENESE
  • Villa 3 900 000 € UCCLE
  • Appartement 635 000 € UCCLE
  • Villa 2 980 000 € WATERLOO
  • Villa 2 350 000 € RHODE ST GENESE
  • Voir toutes les offres »