Choisir quel prêt hypothécaire ?

Il est singulier de constater combien les candidats-acquéreurs peuvent prendre légitimement le temps de choisir la maison à acquérir, pour les voir, ensuite, leur choix étant fait, se « jeter dans les bras du premier banquier venu » !

Choisir son prêt et mettre les offres financières en concurrence est pourtant tout aussi important.

Il existe de nombreuses formules de prêts, de durées, de taux, de modes d’amortissement du capital emprunté, etc.

Si une condition suspensive (octroi crédit) a été prévue dans le compromis de vente, nous vous conseillons d’opérer en deux étapes:

1.- S’adresser d’abord à son banquier traditionnel, qui connaît bien votre capacité de remboursement, de manière à pouvoir rendre le plus vite possible la vente parfaite et définitive, sans trop se préoccuper tout de suite des conditions financières bancaires proposées.

2.- Faire, ensuite, la conscience tranquille, le tour du marché hypothécaire et contracter avec l’organisme qui vous fera les meilleures conditions, même si finalement vous atterrissez à nouveau, toutes comptes faits, chez votre banquier traditionnel… qui n’a peut-être pas envie de vous perdre comme client et vous aura concédé une meilleure offre que son initiale, au vu des propositions de la concurrence…

S’il n’y a pas de condition suspensive (elle n’est pas toujours aisée à obtenir), et que vous êtes certain « d’obtenir votre prêt », rien ne vous empêche cependant de faire « votre marché hypothécaire » pour trouver la meilleure offre.

Une bonne offre, ce n’est pas seulement le taux d’intérêt pratiqué. Il faut vérifier aussi : le type de garantie(s) demandée(s), le service offert par l’organisme financier, l’obligation ou non d’y souscrire les assurances (incendie, solde restant dû, etc.), l’indemnité de réemploi, etc.

Bref, comparez avec pertinence.

La newsletter de Pim

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle gratuite pour être informé des nouveautés (indice-santé, blog immobilier, législation, offres sélectionnées, etc.)